Degemer mat e Ambasad Vreizh

Bienvenue sur notre espace AMBASAD VREIZH, Organisation Non-Gouvernementale dédiée à tous les Bretons ou amoureux de la Bretagne, y compris expatriés.

AMBASAD VREIZH est un organisme indépendant!
Il est destiné à rapprocher la diaspora bretonne expatriée de sa Nation mère Armoricaine, comme il espère répondre aux questions de Bretons désirant y séjourner pour tourisme, pour affaire ou pour s’y installer.

Notre leitmotiv: SERVIR BREIZH!

Protéger et défendre les intérêts de notre Nation bretonne est notre mission. Notre culture, notre langue, notre identité, notre histoire, notre patrimoine sont depuis trop longtemps spoliés et notre liberté d’exister en tant que Peuple nous est interdite depuis trop longtemps.

Pour qu’il n’y ait pas de confusion quant à l’emploi du mot « Bretagne », terme désignant la région administrative française (4 départements), nous préférons l’emploi du terme  « BREIZH », car notre Nation est constituée par ses 9 pays (bro), les 5 départements donc! La Loire-Atlantique est la 5ème fille de Bretagne mais un décret du 30 juin 1941 a amputé notre pays sans aucune concertation, d’un cinquième de son territoire.

La Bretagne est très bien identifiée à l’internationale, ce n’est pas un hasard. Mais l’Etat Français continue de « débretoniser » à outrance au nom de sa République « indivisible ». Elle n’hésite pas à renier sa propre signature couchée sur des traités ou conventions internationaux, hypocrisie même pas cachée, à entendre des discours récurrents concernant le droit qu’ont les Peuples d’exister: ce qui vaut hors des frontières hexagonales ne l’est pas à l’intérieur…

Breizh est Nation souveraine, ceci est avéré internationalement. Une Déclaration de Souveraineté Nationale a même été enregistrée en juin 2015 pour le rappeler. Ambasad Vreizh utilisera tout levier pour qu’elle soit reconnue, pour que vous soyez reconnus, pour que nos enfants puissent avoir l’espoir de grandir libres dans une Nation libre où les valeurs britto-celtiques auront plus de poids que tous ces artifices auxquels succombe la France et bon nombre d’autres pays.

Nous avons autant le droit d’exister et de vivre notre culture que tout autre Peuple de la Terre. Ambasad Vreizh interviendra et utilisera tous les moyens dont elle pourra disposer pour intervenir auprès des acteurs politiques français mais aussi internationaux, auprès de toute Institution pour que nos droits soient entendus et défendus.

La diaspora bretonne se retrouve aux quatre coins du monde, et bon nombre d’entre eux vivent leur bretonnitude loin d’Armorique, certains n’y n’ont même jamais mis les pieds. D’autres sont très actifs et continuent d’arborer les couleurs de Breizh, de la représenter, certains se regroupent…
Les enfants de Breizh expatriés représentent plusieurs millions d’âmes, bon nombre ont très certainement une double nationalité, une force plus ou moins endormie qui ne participe que très peu aux évènements politiques qui enlisent notre Breizh hors de notre volonté… Imaginez si tous ces Bretons pouvaient y participer, ne serait-ce qu’en votant en toute conscience des intérêts de Breizh, nul doute qu’elle serait mieux représentée, mieux écoutée et mieux défendue.

Être représenté, entendu et respecté, être reconnu en tant que Breton et pouvoir en bénéficier concrètement sont des points sur lesquels Ambasad Vreizh compte travailler pour servir les intérêts de Breizh et de tous ses enfants. C’est la raison pour laquelle, nous nommons des Ambassadeurs et Ambassadrices de par le monde. Nos représentants seront le lien entre tous les expatriés et leur patrie armoricaine.

Dans chacune de leur « Ambasad » y sera publiée l’information essentielle concernant notre Breizh, mais aussi  s’y retrouveront toutes les activités utiles à nos expatriés. Les bretons étant de grands voyageurs depuis toujours, certains pourraient même avoir des questions ou rencontrer des problèmes ici ou là, ou tout simplement éprouver le désir de retrouver des nationaux ne serait-ce que l’espace d’un moment pendant leur périple. Notre représentant et nos équipes sont là pour contribuer à tout cela.

Ambasad Vreizh dispose d’une page Facebook Ambasad Vreizh qui constitue le vaisseau-mère de tous nos groupes Facebook  Ambasad Vreizh.

Nous espérons mettre en service au plus vite notre site Ambasad Vreizh sur lequel seront centralisées toutes les informations.

Nous restons à votre disposition pour tout conseil ou toute question que vous aurez l’obligeance de nous adresser à cette adresse: ambasad.vreizh@gozmail.bzh

« Kentoc’h Mervel Eget Bezan Saotret »
(Plutôt la Mort que la Souillure)

Publicités

Nos Ambassadeurs

 

Il est notoire que les bretons sont de grands voyageurs depuis longtemps, aujourd’hui, la diaspora bretonne est présente aux quatre coins du monde, et pourtant la Terre est ronde…
Pour mener à bien nos missions, nous nous appuyons sur des bretonnes et des bretons qui se sont portés volontaire pour représenter notre mère Bretagne auprès de la diaspora mais aussi auprès des autorités locales et nationales des pays dans lequel ils sont installés. Conformément à notre Charte, ils contribuent de leur mieux à valoriser notre Bretagne dans une neutralité politique et exempt de tout extrémisme, seul l’intérêt de notre Nation prévaut.
Mais leur mission n’est pas que représentative: ils se mettent à la disposition de la Bretagne et de tous ses ressortissants pour:
– Informer la diaspora locale sur l’actualité essentielle concernant Breizh.
– Mettre en relation avec des associations locales ou tout simplement à se retrouver entre eux, leur donner les bons tuyaux du pays, les bonnes adresses,
– Contribuer à ce que des liens se tissent entre les nouveaux arrivants, s’ils rencontrent des difficultés au cours d’un séjour touristique ou d’un voyage d’affaires,
– Contribuer à leur implantation en leurs prodigant des conseils pertinents,
– Partager toute activité bretonne, tout témoignage de nos expatriés etc.

Leurs qualités, talents et mérites sont de sûrs garants du zêle qu’ils mettront à s’acquitter de leur mission. Breizh est en danger plus que jamais, notre culture, notre identité sont mises à mal par les politiques successives de la France et par la mondialisation.
Ensemble, nous espérons redonner à Breizh ses couleurs et ses valeurs. Que souffle le vent de Breizh par-delà les frontières & les océans….
Nos ambassadrices & Ambassadeurs s’appuieront notamment sur le réseau social Facebook où ont été mises en places des ambassades. Voir liste et liens ci-dessous.

 

********** EUROPA **********

Ambasad Vreizh en Allemagne                 Ambassadeur: Philippe Billet-Théobald

Ambasad Vreizh en Angleterre                 Odile Le Bris, démissionnaire

Ambasad Vreizh en Autriche                    Ambassadrice: Andrea Buchebner

Ambasad Vreizh en Belgique                    Sylvain Hecklinger, démisionnaire

Ambasad Vreizh en Irlande                      Ambassadeur: Ben Brouder

Ambasad Vreizh en Macédoine              Ambassadeur: Don Forchettas

Ambasad Vreizh au Portugal                 Philippe Almeida, démissionné

Ambasad Vreizh en Roumanie              Ambassadeur: Marc Pascal Huot

Ambasad Vreizh en Russie                     Ambassadeur: Erwan-Yannick Autesserre

Ambasad Vreizh en Suède                     Ambassadeur: Gwendal Withard

Ambasad Vreizh en Suisse                    Ambassadrice: Christine Allain

 

********** AMERIKA **********

Ambasad Vreizh aux Etats-Unis           Ambassadeur: Morgan Harnay

Ambasad Vreizh en Martinique            Consul: Jean-Philippe Pigeonneau

Ambasad Vreizh au Mexique                 Ambassadrice: Mireille-Anne Hingant

 

********** AFRIKA **********

Ambasad Vreizh au Bénin                    Ambassadeur: Philippe Boisson

Ambasad Vreizh au Cameroun           Ambassadeur: Kristian des Cognets

Ambasad Vreizh en Kabylie                Ambassadeur: Abdellah Gherab

Ambasad Vreizh à Madagascar          Ambassadeur: Tanneguy Le Gouvello

Ambasad Vreizh au Maroc                  Ambassadeur: Mikael Roparzh Coraud

 

********** ASIA **********

Ambasad Vreizh en Indonésie          Ambasadeur: Jean-Jacques Le Gall

Ambasad Vreizh au Japon                 Ambassadeur: Ran Frankiz

Ambasad Vreizh en Malaisie           Ambassadeur: Uzaïr Abdul Nasir

Ambasad Vreizh en Thaïlande:      Ambassadeur démissionnaire (retour au pays)

 

*************** MOYEN-ORIENT ***************

Ambasad Vreizh au Liban                 Ambassadrice: Sabrina Sarha

********** OCEANIE **********

Ambasad Vreizh en Australie          Ambassadeur: Cédric Krebs

Ambasad Vreizh en Nouvelle-Zélande   Yves Joseph La Guennec

 

 

 

 

PIM PAM POST, idéal pour les expatriés et les voyageurs!

ENTREPRISES / PIM PAM POST

Inutile d’en écrire des tonnes ; le concept de cette start-up barcelonaise est clair, simple, pratique et utile pour beaucoup de monde!

Vous connaissez Koolicar, Bla Bla Car? Là, il s’agit de se déplacer à moindre coût.

Et si vous vous déplaciez tout en rendant service, aussi bien à autrui qu’à vous-même?

Pim Pam Post vous propose de:

  • Envoyer un un colis (de moins 5 kg)à moindre coût en Europe: 19,80€, colis reçu en 3 jours.
  • Gagner 15€ par colis transporté (jusqu’à 45€ par trajet).

 

Pim Pam Post, l’application

 

 

 

 

 

VISCA CATALUNYA LLIURE !! BEVET KATALONIA DIEUB !

LA CATALOGNE EST ENFIN LIBRE. LE TOUR DE LA BRETAGNE VA VENIR.

Catalogne et Bretagne, c’est une même histoire : deux pays colonisés, exploités, martyrisés, persécutés par un Etat colonial implacable.
Nos histoires sont superposables. Sous le général Franco, de triste mémoire, parler la langue nationale catalane, celle des ancêtres, interdite, valait au coupable de très sérieux ennuis. Mais tandis que la langue bretonne reculait sous l’effet d’une l’acculturation, d’une cruauté et d’une sottise rares, les Catalans résistèrent, avec fureur. La langue castillane, qu’on tenta de leur imposer, est devenue ce qu’elle est : l’idiome d’un pays étranger, celui d’une nation étrangère, qui a tant et tant fait qu’elle est maintenant haïe, d’une manière irrémédiable.

Nous avons connu cela, oh combien ! Notre langue ancestrale est quasi morte, elle a été assassinée par le pays d’à côté. Un « ministre » de la « république » française des non-droits de l’homme, Emile Combes, probablement atteint de débilité mentale, ou de démence, pouvait écrire, en 1905, ces phrases effarantes :

« Le gouvernement a-t-il à sa disposition quelques commissaires de police courageux ? .. Il doit s’en trouver assez pour entreprendre la colonisation de la Bretagne. La révolte a assez duré. Il y va de l’honneur et de la sécurité de la République. Les cléricaux bretons nous provoquent : tapons dessus de toute la rigueur des lois, et de tous les poings des gendarmes « ..

Les injures anti-bretonnes ont été publiées partout. Elles s’enrichissent encore de nouvelles perles, dont l’une dans la bouche d’un professeur au collège de France, dénommé Hagège, il a tout juste trois ans, sur les ondes de la télévision : « Les Bretons étaient des sauvages; la France en a fait des êtres civilisés ». Voila l’héritage intellectuel que la France, notre marâtre, a greffé dans le cerveau de cette sorte de Français.

https://bretaigne.wordpress.com/injures-anti-bretonnes/

Il y a près de cinquante ans, j’ai eu, incrédule, la révélation de ce que fut l’histoire de la Bretagne, dissimulée et interdite par le pays colonial. Je n’ai pu croire ce que j’ai lu, tant cela frappa mon imagination, ni admettre que l’auteur, le président des écrivains bretons, qui m’avait offert son livre, avait écrit la vérité. A partir de là, j’eus la volonté irrépressible de connaître l’histoire des autres nations, de l’antiquité à nos jours. Y compris de la Catalogne, qu’aucun journaliste français n’a eu la curiosité de lire, tant l’ignorance est ici chose commune, la censure effrayante.
Le breton Ernest Renan, l’un des grands esprits du dix-neuvième siècle, a écrit que l’exhumation de l’histoire d’un peuple, qui met au jour des crimes occultés, peut avoir un effet dramatique pour le colonisateur.
Cette démarche fut la mienne, pendant plus de quarante ans : réécrire l’histoire véritable de la Bretagne, sans rien dissimuler. Ce faisant, je savais que je mettais les pieds dans un marécage nauséabond. Cette histoire est maintenant connue partout. Je viens d’avoir confirmation que le comité Nobel s’y intéresse. Envahi en 1497 par les hordes françaises, réduit en cendres en 1491 après une guerre abominable, notre pays fut annexé en 1532, contre sa volonté, les armées françaises entourant le parlement de Bretagne, réuni à Vannes, le roi de France François Ier se tenant prêt, à intervenir manu militari en cas de besoin. Ce crime a été maculé par le pays annexant, sous une légende absurde : celle d’une « Union » sollicitée par les Bretons. C’est ce que tous les jeunes Bretons ont appris à l’école, jusqu’à mes travaux historiques rendus publics sur les lieux du crime, à Vannes, en 2006.

https://www.google.fr/search…

De siècle en siècle, sous l’implacable férule de la France, la Bretagne amorça une descente vertigineuse aux enfers. Le coup de grâce lui fut donné par la prétendue « révolution » de 1789. Selon l’excellent mot d’un linguiste breton, elle était devenue, au 19ème siècle le trou du cul de l’Europe, le ploukistan occidental de la France. Ce pays, comme chacun sait, était peuplé d’une espèce étrange, dénommé les ploucs. La variété « femelle » était désignée, un peu plus tard, sous le nom de « bécassines ».

https://www.google.fr/search…

Le dernier crime récent de la France et de ses collaborateurs bretons, en 2014 : la confirmation de la partition honteuse de la Bretagne, en violation du droit international, et des droits sacrés des peuples, par le refus de la France de réintégrer Nantes et la Loire Atlantique, bretonnes depuis douze siècles, dans notre territoire national. Malgré les « promesses » solennelles des « élus », qui presque tous trahirent à cette occasion, par la crainte de perdre leurs prébendes. Le prix de cet acte pour les intéressés sera très lourd.

Retrouver son identité à travers son histoire, n’est en aucun cas un repli sur soi, ce que prétendent les imbéciles et les ignares à court d’arguments, n’ayant pas été à l’école, et ne connaissant rien ni de l’histoire des peuples, ni de l’histoire du monde, hors leur propre nombril. C’est au contraire un capital intellectuel fort, qui ouvre très large la voie de la connaissance d’autrui : j’en atteste, personnellement, tous les Bretons se reconnaissent aussi comme citoyens du monde, et entendent jouer un rôle important dans l’apprentissage de la Liberté à ceux qui ne la connaissent pas.

Les Bretons recommencent à respirer, depuis qu’ils ont redécouvert leur histoire nationale. Ceux qui appartiennent aux pays coloniaux , qui ont asservi et fait souffrir les autres, n’ont aucune qualité pour parler de ces problèmes, dont ils n’ont connaissance qu’à travers le prisme de leur ignorance. Les horreurs infligées au peuple breton par la France sont un contre-exemple ABSOLU, à n’imiter dans aucun cas :

Le Livre Bleu de la Bretagne

Histoire de la Bretagne pour les Nuls et les Collabos

La Shoah bretonne

La Bretagne sait aujourd’hui que le pays voisin est corrompu jusqu’à la moelle. Les procès en cascade se succèdent, mettent au jour des pratiques politiques et financières scandaleuses, quelques magistrats ont enfin le courage de prononcer des condamnations sévères. Ce pays est un des plus mal géré de tout l’occident. La fiscalité est devenue la plus lourde du monde, les Bretons sont volés de leurs contributions, ils exigent de les gérer eux-mêmes, dont l’honnêteté est reconnue partout. C’est assez de tant d’incompétence, de mensonges, d’hypocrisie.

Les Bretons sont un peuple pacifique, ils feront leur destin eux-mêmes, par la démocratie, et le consentement de leurs concitoyens. Qui peut croire qu’après avoir lu son histoire, un breton puisse encore se sentir français, après 250 ans de persécutions et de violations graves du droit, de 1789 à nos jours ? Le pays renaît de ses cendres, il est aujourd’hui vibrant de sève et de vie. Après avoir été tant humilié, il a retrouvé toute sa fierté. S’il hésite encore quant à la voie à suivre, chaque jour il nous donne des preuves de sa magnifique vitalité. Son destin est tracé : celui que lui reconnait le droit international : la France n’a rien à y voir, sauf à demander pardon, et à réparer le mal qu’elle a fait.

VIVE LA CATALOGNE LIBRE, VIVE LA BRETAGNE LIBRE !

__________________________________________________

LOUIS MELENNEC, dit « le bon docteur », Breton depuis 2000 ans.

Notre parole suspendue!

Communiqué Ambasad Vreizh n°2017/10-433 du 6 octobre 2017

REUNIFICATION / Communiqué DAEL BREIZH

L’annulation de la Breizh Manif du 30 septembre dernier n’est ni plus ni moins qu’une autocensure, permettant à Bretagne Réunie de ne pas être tenue responsable d’éventuels troubles.
Plus grave: elle retire la parole aux bretons et empêche ces derniers de venir rappeler aux nantais qu’ils sont bretons, ce qui est vital en période continue de débretonnisation du pays nantais.

A trois jours de l’événement, programmé pourtant depuis un an, il est décidé de l’annuler, un vrai fiasco! Sont ainsi démobilisés bon nombre de militants, certains venaient de très loin (Suisse, Maroc, etc ) et étaient peut – être déjà en chemin…
… et tout ça à cause de quelques-uns qui ont fait passé leurs intérêts devant ceux de la Bretagne!!!

Il est plus que temps que TOUS les responsables de mouvements, partis et associations de Bretagne prennent leurs responsabilités et n’oublient pas qu’ils sont Bretons avant tout!
On ne peut crier « Breizh Dieub » et vouloir l’indépendance en s’opposant à l’Etat français occupant ET ne pas vouloir s’ allier avec tous ceux qui ont le même dessein pour Breizh!

Le mode RÉSISTANCE impose à chacun de nous d’oeuvrer à l’avenir pour la Bretagne et sa population, et surtout pas en continuant coûte que coûte à vouloir se démarquer des autres, pour attirer la couverture à soi pour les prochaines échéances électorales?

Notre mère Bretagne est en danger et ses enfants continuent de se quereller pour savoir s’ils partiront en vacances à la mer ou à la montagne! Votre mère est enchaînée, mourante, n’est-elle pas en droit d’attendre de ceux qui réclament être ses enfants qu’ils se battent pour elle et non pour eux seuls?

La Réunification de la Bretagne n’est pas la propriété de Bretagne Réunie ni de tout autre organisation, groupe ou association. Elle appartient à Breizh, à nous tous! Et si l’organisation quasi annuelle de ce rendez-vous en notre capitale des Ducs de Bretagne fut pris en main par cette association française, sa raison sociale dépend d’une revendication qui est nôtre. Autrement dit: il nous appartenait à tous de lui apporter notre soutien en pareille période de doute. La majorité des militants bretons étaient loin de penser que leur rassemblement annuel serait annulé, encore aurait-il fallu que Bretagne Réunie lançât un cri d’alerte suffisamment clair pour que l’on se mobilisât autour d’elle…

Une évidence: personne n’a gagné, mais Breizh a perdu!                                                         L’Etat français contre lequel nous nous opposons n’a même plus besoin de lever le petit doigt pour détruire ce qui nous est cher. Nous nous en occupons très bien tous seuls.

Pathétique et suicidaire attitude des uns,
Immaturité incompréhensible des autres…

Cessez de penser français!
Il n’y a ni droite ni gauche dans notre combat,
Mains droites et mains gauches jointes,
Soudées, formant deux poings levés
Pour crier Résistance,
Allons tous dans le même sens,
Barrer la route aux fils de France
Qui oeuvrent pour que se taise
A jamais la parole de Breizh!

Argad…..

Communiqué Dael Breizh « A propos de la Breizh Manif », ABP, 6 oct. 2017

L’Espagne à l’heure du Franquisme?

Communiqué N°432 du 01/10/2017

CATALOGNE SUD / REFERENDUM: aujourd’hui!

L’Espagne démontre ce qu’est pour elle la Démocratie.
Hier (avant le Breixit), l’Angleterre donna sa version. Elle laissa les écossais s’exprimer, même si elle fut bafouée par des trucages lors du dépouillement.

Espagne et Angleterre: deux Etats-Nations sont membres de l’U.E.
Tout comme la France dont le gouvernement appuie celui de Rajoy.
Et la voix officielle de cette Union, reste muette.
Si la garantie de la Démocratie et de son expression fait partie des fonctions régaliennes de ces Etats-Nations, force est de constater que dans son interprétation, des limites sont franchies par certains, au nom de la défense d’une « intégrité territoriale ».

A destination de ceux qui jugent un peu vite les catalans pour leur séparatisme: pourquoi le régime espagnol n’a t’il jamais accepté de donner à la province de Catalogne, les mêmes droits que ceux dont peut jouir le Pays Basques espagnol? Une exception qui n’est pas sans rappeler ce qui se passe dans cette République dite indivisible, prônant l’Egalité, alors qu’elle fait preuve d’exceptions particulières pour la Corse et l’Alsace, mais en refusant pour Breizh!

Pour faire simple:
La loi encadre normalement ces limites. Son application est assurée en temps réel par les forces de l’ordre et ensuite par la Justice.
Toute loi, en démocratie, devrait être est la résultante d’une volonté populaire exprimée parfois dans la rue, votée en Assemblées représentatives, le respect de son application étant à la charge du gouvernement légitime.
L’actualité catalane nous montre cette contradiction qui réside dans l’interprétation de cette Démocratie. Le droit d’expression, comme le droit des peuples autochtones fait partie intégrante de ces traités internationaux à valeurs contraignantes pour les Etats les ayant signés et ratifiés, dans le cadre de l’U E ou de l’ONU.
Cela vaut pour TOUS ces ETATS-NATIONS!

Pour résumer:
La « Guardia civil » vient d’appliquer les ordres du gouvernement espagnol. Le peuple Catalan est empêché de s’exprimer. La légitimité du gouvernement Rajoy est caduque.
L’Union Européenne ne peut que constater qu’elle est dans l’incapacité de garantir les droits de tous les peuples d’Europe, ces droits étant contraires aux intérêts que défendent les Etats-membres. La seule main-mise de la Commission Européenne sur le Parlement prouve que la démocratie n’est pas entre les mains de ceux qui sont sensés nous représenter et de nous défendre.
Tous les députés européens auraient dû prendre partie pour les droits du peuple Catalan. Tous les élus se revendiquant démocrates auraient dû en faire de même.
Seule une vingtaine des Dakotés l’a fait…

Aux citoyens européens de prendre conscience que la cause catalane est aussi la leur!

Qui eût cru que de tels événements puissent revenir sur le devant de la scène de nos jours, dans un pays européen, lesquels ne sont pas sans rappeler les pires heures du franquisme?                                                                                                                                             Les exactions de la Guardia civil qui se comporte telle une armée sort bien au-delà du cadre du maintien de l’ordre. Le peuple catalan n’a pour l’heure, fait preuve d’aucune agression envers elle, tout juste se contente t-elle de faire un blocage pacifique, bras levés, pour empêcher que les urnes ne soient emportées.

les résultats du référendum importent désormais. La Catalogne a déjà gagné démocratiquement et l’Espagne vient de démontrer qu’il y avait violation patente des droits fondamentaux des citoyens catalans. Leurs droits, sont nos droits, demain,  chacun de nous peut se voir aussi, spolié de ces mêmes droits fondamentaux! D’après vous: la Bretagne subira t-elle le même traitement dès lors qu’elle sera en mesure de revendiquer pleinement sa liberté?

 

Dernières minutes: 18:30

Nos contacts sur place à Barcelona et Gijon nous rapportent à l’instant près de 480 blessés déclarés. L’un d’eux a d’ores et déjà perdu un oeil…

  • Gérard Onesta (ex-vice-président du Parlement européen, aujourd’hui président du bureau du C.R d’Occitanie) envoyé par l’U.E en qualité d’observateur sur place à Barcelona nous dit lui-même être choqué. Il centralise tous les témoignages qui lui sont envoyés. L’un d’eux rapporte que « la Police armée et cagoulée de noir a défoncé la porte de notre classe (…) nous nous sommes mis à chanter malgré la peur (…) »
  • Notre correspondante H.V*, présente depuis 5h du matin devant un des bureaux de vote barcelonais ne donne plus de nouvelle depuis 8h ce matin… (plus de batterie?). Ce matin elle nous rapportait que pompiers et Mossos d’Esquadra (Police Catalane) faisaient face à la Guardia civil pour protéger les catalans.
  • X.T* nous confirme que les forces de l’ordre ont fait l’usage de « flash-ball », usage pourtant interdit en péninsule ibérique. Une multitude de villages ont été investis (pour ne pas dire « attaquer ») par la Guardia civil, certains d’entre eux réussissent pour l’heure à les repousser. Ses inquiétudes sont surtout tournées vers les petits villages, facilement investis par la Guardia civil et peu peuplés pour être tous défendus, malgré les barricades installées. Certains membres de sa famille y vivent…

(*) Comprenez que nous ne souhaitons pas donner les identités de nos correspondants.

Infos en direct: http://www.ccma.cat/tv3/directe/324/

22090057_10156114480667668_701099595677990217_n

SolidariBreizh avec le peuple Catalan

CATALOGNE SUD – CATALUNYA / Communiqué du Parlement de Bretagne

Un référendum sur l’indépendance de la Catalogne était prévu le 1er octobre prochain. Les autorités espagnoles n’entendent pas à ce que la démocratie puisse s’exprimer, d’où le coup de force de ces derniers jours…

Le Communiqué de Dael Breizh, Parlement de Bretagne

2017.09.22 – CMQ 2017-01,  »Catalunya » 3

Communiqué 2017-01 de Dael Breizh dans ABP