Roulez payé sur Naoned & Sant-Brieg!

BreizhInitiatives:

Campagne de communication: « Le Petit Echo de la Mode ». Cette campagne vise à promouvoir des sites touristiques de la communauté de commune de Leffe Communauté!

Avertissement: rien à voir avec la célèbre abbaye et sa célèbre mousse belge!

Si vous résidez sur Nantes ou Saint-Brieuc, cela devrait vous intéresser!

Cette campagne de communication est organisée sur les villes de Nantes (3 vélos) et Saint-Brieuc (3 vélos), pendant 3 mois à compter du 15 juin .

Rémunérations

7 centimes du kilomètre roulé,

14 centimes de l’heure de stationnement, sur les plages horaires définies.

Majoration de 20 à 50% selon les zones dans lesquelles vous circulez/stationnez. La moyenne des cyclistes est calibrée à 114€/personne.
Conditions d’éligibilité

Se déplacer et stationner au coeur des villes de Nantes et Saint-Brieuc.
Avoir un vélo compatible
Homme ou Femme sans distinction
Avoir plus de 18 ans
Modalités de sélection

Les personnes qui remplissent les critères et qui sont intéressées par cette campagne sont invités à candidater en cliquant sur le lien « Vous voulez candidater ? » , cliquez ci-dessous:

En savoir plus sur Eco-Vélo

Les personnes sélectionnées qui n’ont pas d’Ecovélo ou de vélo compatible pourront acheter un vélo ou des roues compatibles pour le début de la campagne.

Priorité aux cyclistes ayant candidaté les premiers.

Délais et remarques

La sélection finale des cyclistes sera arrêtée au plus tard 15 jours avant le démarrage de la campagne, les kits publicitaires seront envoyés au plus tard la veille du démarrage.

 

 

CANCER GENETIQUE EN BREIZH

CANCER GENETIQUE EN BREIZH: VIGILANCE OBLIGATOIRE!

A l’occasion de la journée de prévention et de dépistage des cancers de la peaux, les médias nous rappellent que les Bretons sont sujets plus que d’autres aux cancers de la peau (ex: mélanome) et carcinomes dus au soleil alors que l’on s’attendrait à des taux plus élevés dans le Sud de l’Hexagone.
Question inégalité, pour une fois nos voisins latins ont simplement le teint mat qui les protègent, nos gènes Celtes sont responsables!

Nos gènes Celtes, nous valent également dans le massif armoricain des problèmes récessifs d’articulation des hanches.Les cancers de la peau sont trois fois plus fréquent en Breizh que dans le sud de Bro C’Hall? Etonnant pour ceux qui viennent de l’extérieur, nous savons au pays que si l’ensoleillement y est moins agressif, il n’en est pas moins présent. Une couverture nuageuse n’arrête pas les rayons UV… Autrement dit, on bronze, sans ressentir cette sensation de chaleur qui vous pousse à vous protéger. Cela vaut pour tous.

CancerPeau
La problématique est tout autre pour nous Bretons, notre origine celtique nous ayant transmis les phénotypes 1 & 2, autrement dit: notre phototype est plus clair. La protection est donc de mise, surtout lors de couverture nuageuse et de ce vent qui vous caresse. Nous possédons moins de mélanocytes, et contradictoirement, il faut passer par l’exposition pour les développer et accroître notre défense.
Notre peau étant plus claire, priorité doit être donnée à nos enfants, plus jeunes, leur peau est plus fragile, donc, vigilance dès lors que l’exposition est prolongée. Il a été prouvé que certains ont succombé dès 30-35 ans, hommes et femmes, des suite d’un mélanome.
Que cette parenthèse médicale ne fasse aucune ombre au « cancer généralisé » qui s’est implanté en Breizh depuis si longtemps. Celui-ci peut paraître inoffensif, peu mortel, il s’en prend aux êtres humains mais aussi à notre Terre, à notre environnement. Point n’est besoin de le nommer, mais une chose est sûre: celui-ci ,n’est pas génétique, son éradication définitive ne passe que par une mobilisation de tous les bretons pour le bouter hors de nos frontières.

Pierre Ier de Bretagne (Pierre Mauclerc)

Le 26 (ou 27 mai 1250) disparaissait Pierre 1er Mauclerc ou Pierre de Dreux.

Bien qu’il ne fut pas un héritier du Duché de Bretagne (tout comme Guy de Thouars), nous avons tenu à lui consacrer quelques lignes, car il eut entre ses mains le destin de la Bretagne de par sa qualité de baillistre de Bretagne

Pierre Mauclerc ou Pierre de Dreux, né en 1187, est Capétien. Il est le second fils de Robert II de Dreux dit « le Jeune » (1154-1218), arrière-petit-fils du roi de France Louis VI le Gros (1081/1108/1137) et le petit-cousin du roi de France Philippe II Auguste (1165/1180/1223).
Pierre de Dreux était semble t-il destiné à embrasser une carrière dans le clergé. Mais il y renonça après avoir étudier aux Ecoles de Paris. Le surnom de « Mauclerc » (signifiant « mauvais clerc ») qui lui fut attribué après sa mort, viendrait sans doute de là. Il est narré qu’il aurait brisé le blason paternel avec un franc quartier d’hermine, alors réservé au clergé. Mais ce surnom peut tout aussi bien résulter de ses très mauvaises relations qu’il entretînt avec le haut clergé breton, notamment avec l’évêque de Naoned, Etienne de La Bruyère, lorsque ce dernier refusa de lui vendre des terrains appartenant au clergé pour consolider les défenses de Nantes.
1209, 17 mai: Pierre de Dreux est armé chevalier par Philippe II Auguste.

epee_deux_combat_escrime_mains_pierre_dreux
1209: un accord est signé sous l’égide du roi de France entre Guy de Thouars (? – 1213), actuel baillistre du Duché de Bretagne et le Comte Alain Ier d’Avaugour (1151-1212) concluant des fiançailles entre leurs enfants et héritiers. Sont ainsi concernés: Alix de Thouars (1201-1221), fille ainée de Guy de Thouars & de Constance de Bretagne (1161-1201) et Henri II d’Avaugour (1205-1281) fils d’Alain Ier & Adélaïde (ou Alix) de L’Aigle.
1212, 29 décembre: décès d’Alain Ier d’Avaugour. Ayant des doutes quant à la fidélité de l’autorité de Guy de Thouars en Bretagne, et son fils Henri II n’étant âgé que de sept ans, Philippe II Auguste s’en remet à Pierre de Dreux.

100px-Pierre_Mauclerc

Pierre de Dreux, Baillistre du Duché de Bretagne

1214, février: Pierre de Dreux épouse Alix de Thouars alors âgée de 12 ans, quelques jours après le débarquement de Jean d’Angleterre (Jean sans Terre) à La Rochelle.
1214-1215: Pierre de Dreux devenu ballistre (Régent) sous le nom de Pierre Ier de Bretagne commence à affirmer son autorité sur Breizh, volant les comtés de Penthièvre et de Tréguier spoliant au jeune Henri II d’Avagour. Naîtra un conflit durable avec son tuteur, Conan 1er de Léon qui ne prendra fin qu’en 1220.
1218: l’Evêque de Nantes, Etienne de La Bruyère, porte plainte auprès du pape Honorius III suite à la tentative de Pierre Ier de Bretagne de prélever pour lui seul les taxes afférantes jusqu’alors au domaine épiscopal. Il se voit excommunié (sentence valable sur tout le territoire breton) et lui est intimé de réparer.
1220: Alors en croisade contre les Albigeois, Pierre Ier de Bretagne obtient un sursis, et sera « pardonné » en faisant réparation et en restituant le régaire (juridiction de l’évéché) à l’Evêque de Nantes le 28 janvier 1220.
1221, 21 octobre: Alix de Thouars décède, faisant de Pierre Ier de Bretagne reste seul régent du duché de Bretagne mais au nom de son fils (né en 1217), le futur Jean Ier de Bretagne.
1222, le 3 mars: Pierre Ier revenant à peine d’Angleterre où il combattit Jean sans Terre avec Philippe II Auguste, réprime une révolte de barons bretons (bataille de Châteaubriant), récupère les terres de Ploërmel, qui appartenaient à son neveu, Amaury Ier de Craon, fils de Maurice II de Craon.
1223-1225: il fit construire un château-fort qu’il nomma Saint-Aubin-du-Cormier (qui restera malheureusement dans les mémoires des bretons deux siècles plus tard) pour tenir en respect deux puissantes seigneuries: les comté de Rennes et de Vitré-Fougères.
1224: Louis VIII succède à Philippe II Auguste, et Pierre 1er de Bretagne repart en guerre contre le nouveau roi d’Angleterre, Henri III, ce dernier ayant assiégé les villes de Niort et de La Rochelle.
1225, 17 mai: les Etats de Naoned, nouveau conflit avec le clergé, cette fois avec le duc Josselin de Montauban, évêque de Rennes. Le sujet de discorde est une nouvelle fois la fortification de la ville et son financement par des prélèvements qu’il juge abusif par le clergé paroissial. Pierre Ier de Bretagne se met à dos non seulement le duc Josselin de Montauban, mais aussi Etienne (évêque de Tréguier) et Guillaume Pinchon (évêque de Saint-Brieuc 1220-1234), lesquels s’exilent. Ils seront rejoints par les évêques de Saint-Malo, de Dol, de Vannes et de Léon. Les évêques prononcent l’excommunication de Pierre Ier de Bretagne.
1226, 19 octobre: Pierre Ier de Bretagne se rapproche à nouveau de l’Angleterre en concluant un pacte à Westminster contre « les ennemis communs du continent ». Il est même envisagé une union entre sa fille Yolande de Bretagne (1218-1272) et le roi Henri III d’Angleterre (1207-1272).
1227: Assemblée de Redon. Pierre Ier de Bretagne obtient l’appui de seigneurs laïcs bretons.
1228, 19 mars: Excommunication confirmée par le pape Gégoire IX, la sentence valant pour tout le terrioire de Breizh.

220px-Peter_I_of_Brittany
Pierre 1er de Bretagne coupable de forfaiture envers Louis XI, roi de France

1229, octobre: Pierre Ier de Bretagne rend hommage à Henri III d’Angleterre, entraînant le ralliement de ses principaux vassaux à Louis IX (1214/1226/1270), roi de France. Il se soumet définitivement à Rome.
1230, février: Une union aurait eut lieu avec une certaine Nicole, d’origine inconnue, en février 1230, mais dont ils auront un fils, Guillaume.
1230, juin: Louis XI réunit à Ancenis les barons français, lesquels déclarent Pierre Ier de Bretagne coupable de forfaiture envers le roi de France, lui retire son bail sur le duché de Bretagne et libèrent tous les vassaux de Bretagne de leur serment de fidélité qu’ils lui ont prêté. Se retirent ainsi les principaux barons qu’il avait acquis à sa cause: André III de Vitré, Raoul III de Fougères, Geoffroy IV de Châteaubriant, Geldin II de Combourg, Richard le Maréchal de Dinan et Guyomarc’h VI de Léon. Leur deffection facilite l’occupation par l’armée française de toutes les places fortes frontalières, et d’avancer jusqu’à Saint-Aubin-du-Cormier, où commença le siège en 1231.
En l’absence de soutien de son allié anglais, Pierre Ier gagne du temps en obtenant une trêve qui durera trois ans.
1234, juillet: fin de la trêve. Le roi de France lance l’offensive, Pierre Ier n’a d’autre choix que de se soumettre.
1234, 4 novembre: Louis XI reprend à Pierre Ier de Bretagne les domaines de Saint-Aubin-du-Cormier, de Saint-James de Beuvron et de Châteauceaux, lui laissant le bail du Duché de Bretagne dans l’attente de la majorité de son fils, Jean Ier de Bretagne « le Roux ».
1236, janvier: nouveau mariage. Pierre de Dreux épouse Marguerite de Montaigu (1189-1241), veuve d’Hugues Ier de Thouars (décédé en 1230).

Pierre Ier de Bretagne devient Pierre de Braine

1237, 16 novembre: majeur, Jean Ie de Bretagne prête hommage au roi de France, contraignant les nobles bretons rebelles à se soumettre. Pierre Ier de Bretagne devient Pierre de Braine, du nom de son domaine de cadet de la maison de Dreux.
1238-1240: Pierre de Braine par pour la croisade en Terre Sainte avec Thibaut IV de Champagne.
1248-1250: nouvelle croisade, cette fois en terre égyptienne, aux côtés de Louis IX dit « Saint-Louis ». Il sera blessé lors de la bataille de Mansourah.
1250, 26 ou 27 mai: Pierre de Braine décède sur le chemin du retour, en mer.
Il est inhumé à la nécropole familiale de la maison de Dreux, en l’église abbatiale Saint-Yved de Braine.

epee_deux_combat_escrime_mains_pierre_dreux_pommeau

Descendance

Trois enfants de son union avec Alix de Thouars:
– Jean Ier de Bretagne (1217 – 1286): il épousera Blanche de Navarre
-Yolande de Bretagne (1218-1272): elle n’épousa pas Henri II d’Angleterre, mais Hugues XI de Lusignan;
– Arthur de Bretagne (1220-1224): mort en bas âge;

Pierre Ier de Bretagne resta longtemps veuf après le décès prématuré de son épouse Alix de Thouars. Il courtisa un temps Jeanne, Comtesse de Flandre, laquelle était encore mariée à Ferrand de Flandre, mais celui-ci croupissait dans les geôles du Louvre. Ils projetèrent de se marier en demandant l’annulation du mariage pour cause de consanguinité au pape Honorius III, lequel accepta. Mais Louis VIII, roi de France, s’y opposa car le domaine de la comtesse tiendrait en tenaille le domaine royal si celui-ci s’unissait au territoire tenu par Pierre Ier de Bretagne. Louis VIII obtînt même du pape, l’autorisation d’un remariage entre Jeanne et son ex-époux Ferrand et à faire signer un traité pour sa rançon.
Descendance avec Nicole (1205-1232)
d’où serait né un fils prénommé Olivier (1231-1279). Celui-ci deviendra Olivier Ier de Machecoul.
Aucune descendance avec Marguerite de Montaigu

Le BBH l’a fait!

BREST, Accor Hôtel Arena, samedi 21 mai 2016

Qui l’eut cru!

Premier club de D2 accédant à la finale de la Coupe de France Handball, le Brest Bretagne Handball est devenu samedi 21 mai aussi le premier à l’avoir gagnée! Bravo les filles pour cette victoire sans appel sur Toulon (double vainqueur de l’épreuve 2011 & 2012): 25-16!

Ce succès leur donne droit de participer à la coupe d’Europe EHB 2016/2017.

Brest Bretagne Handball, le site

Brest Bretagne Handball, la page officielle Facebook

Pour l’anecdote, l’histoire retiendra que les brestoises terminent du coup la saison INVAINCUES (27 victoires sur 29 rencontres)! Chapeau bas!

Gageons que les renforts internationaux déjà confirmés (Pineau, Darleux et Prouvensier) sont de bonne augure pour la saison prochaine…

Trugarez les filles!

France Bleu, Finale Coupe de France Féminine

 

 

La Charte qui dérange Bro C’Hall

CHARTE EUROPÉENNE DES LANGUES REGIONALES MINORITAIRES AUTOCHTONES

Une nouvelle proposition de loi en cours! Souvenez-vous,  le 14 janvier dernier,  une proposition de loi de Paul Molac sur les langues territoriales avait été rétoquée pour une voix seulement à l’Assemblée nationale.

Ce lundi 23 mai, une rencontre est prévue à l’Elysée dans l’espoir de trouver un texte consensuel. Y participeront
Paul Molac, Sylviane Alaux et la sénatrice Frédérique Espagnac, entre autres, et un conseiller à l’éducation de François Hollande.

Pour rappel:
– La Charte européenne des Langues Régionales Minoritaires Autochtones fut signée en 1999 par les D’A-côtés, elle n’est toujours pas ratifiée!
– Sa ratification était une des promesses du candidat François Hollande.
– L’enseignement immersif doit faire face à cette loi Falloux, un texte remontant à 1850 et sur lequel l’Education national profite pour empêcher les financements publics des Ikastola.
– En 2008, l’article 75 de la Constitution fut amendé. Celui-ci stipule que les langues régionales font partie intégrante du patrimoine de la France.

Question de volonté

Si comme pour tout, tout est question de bonne volonté, le moins que l’on puisse dire, c’est que côté Bro-C’hall, la démonstration est sans équivoque: rien ne changera!
Quand bien même, Breizh aura les plus ardents défenseurs parmi les parlementaires,  Constitution et Conseil d’Etat (entre autres) viendront faire barrage.
Et si vous lorgnez côté région administrative Bretagne, en constatant le faible budget alloué à la langue bretonne, vous comprendrez amèrement que même les premiers concernés ont une curieuse volonté de défendre leur propre langue.

Aussi doit-on en conclure que les efforts de cette poignée de parlementaires sont vains?
Certes non. Il faut utiliser tous les leviers, et il ne saurait être question de nous en prendre à ceux qui n’ont pas oublié leur représentativité.

Cependant ces derniers font partie de ce rouage républicain qui spolie Breizh depuis trop longtemps, au mépris des lois et de l’entendement.

Nous conclurons simplement sur cette citation de la députée Sylviane Anaux:
« Le français aussi a été une langue régionale avant de devenir la langue de l’unité. »
L’antériorité incontestable de nos langues et de nos identités ne constituent pas de simples arguments passéistes pour revendiquer un droit d’existence. Faut-il rappeler à quel prix la langue française put devenir la langue de l’unité, alors même que la patrie dite des droits de l’homme prône des idées d’Egalité et de Liberté? Faut-il rappeler que les D’A-Côtés dérogent à des textes internationaux et passent outre les condamnations d’organisations telle que l’Unesco?

Naiz Euskadi, actualités, 13 mai 2016

Breizh Book: La Métamorphose Bretonne

La Métamorphose Bretonne , un vent d’espoir venu de l’Ouest

Editions La Mer Salée 

Auteurs: Hervé Sérieyx & Patrick Delalande

Préface de Patrick Viveret

Parution: oct.2014

 

Intéressant il est de lire ce livre dans la mesure où les auteurs vous proposent un point de vue économique sur la Bretagne, comparant les réalités du terrain, les réalités économiques et sociologiques avec les décisions des D’A-Côtés. Et le moins que l’on puisse dire, et ça nous le dénonçons depuis des lustres, c’est que l’Etat français a tout faux!

Et c’est le même cri d’alarme que nous relançons aujourd’hui, car nous savons que ceux qui nous gouvernent n’ont aucune intention de changer les choses, les changer signifiant abandonner leurs privilèges! Du coup, non seulement Breizh  – notons que les auteurs parlent Bretagne en incluant bro-Naoned – est illégalement occupée par Bro C’Hall mais la spoliation va se poursuivre éternellement, à moins qu’il y ait un sursaut de la grande majorité des armoricains.

Pour acheter, cliquez ici

Tarifs:

papier 12€ / livre numérique: 8€ / livre papier + numérique: 15€

 

TY BE NEW, l’adresse sans détour!

GASTRO BREIZH / Crêperie TY BE NEW / CONCARNEAU

S’il existe une bonne adresse à laquelle se rendre pour se restaurer, c’est bien celle de cette crêperie située sur le Quai Peneroff, face à la ville-close, ouverte seulement depuis le 27 mars 2015.

Plusieurs raisons à cela:
– La crêperie est ouverte hors-saison, ce qui n’est pas le cas de la majorité des établissements situés dans la ville-close.
– Si le Kouign Aman dépasse de loin nos frontières, Ty Be New a l’audace de vous proposer, en plus des crêpes classiques, des Kouign salés.
Ces fameux kouign sont faits de farine de sarrazin…

Comment ne pas résister à une appellation telle que « Burger Kouign », « Santiago St-Jacques au Cidre », « tartare de pommes et ananas parfumé au citron vert », Bzh kouign ( « Kouign pommes, andouille grillée et emmental »), Kouign Bigouden etc…

téléchargement

Trugarez vras Florence pour ce tuyau et pour nous avoir excité les papilles. Nul doute que nous trouverons très bientôt un prétexte pour faire un détour du côté de la ville close?

Trugarez vras Than Montraisin & Maxime Perroud pour ces tentantes ty blé noir et ty froments, attendez-vous à une visite très prochaine de notre part…

Crêperie Ty Be New
13B, Avenue du Dr Pierre Nicolas 29 900 Concarneau
Tel : 02 98 87 64 53
Ouvert du mardi au samedi de 12h-14h et 19h-21h30.                                                            Dimanche service en continu de 12h00 à 20h.

TY BE NE, sur Facebook

téléchargement (1)

Le Tartan Breton

Petit rappel: Les ordres druidiques incluant la nature… par nature, les 3 couleurs ne correspondent pas à la mer, à la forêt ou tout autre mais aux 3 ordres druidiques:

Grand druide (blanc), druide-barde (vert) et druide-ovate (bleu)!

Puissent trouver l’audience ceux qui savent et que cessent les « approximations » qui altèrent la vérité et notre identité.
Trugarez vras Alan Morvan!

Brizhae Vroadel Breizh, sur Facebook

@@@@@@@@@  Breton Celtic tartan Colors ..  @@@@@@@@@@

Black and White = Breton Nation colors
The three Druids orders colors ;
– White = Master Druid,
– Green = Druid-Bard,
– Blue = Druid-Ovat
AR VRIZHSAE DILES AC ‘ HANOMP ??? BET PREDENAT ANEZHI , MOARVAT !!!
AND OUR AUTHENTIC KILT ??? IT IS CELTIC BRETON , FOR SURE !!!
ET NOTRE KILT AUTHENTIQUE ??? IL EST CELTE BRETON , A L ‘ EVIDENCE !!!
88888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888
WAR AN AMBOAZ DA REISHAAT UN TRAOU BENNAK …
IN ORDER TO CORRECT SOME THINGS …
EN L ‘INTENTION DE CORRIGER CERTAINES CHOSES …
88888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888
KLE ‘ , TUDOU !!!
HEAR YE, FOLKS !!!
OYEZ, BONNES GENS !!!
88888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888
BREZHONEG / SAOZNEG / GALLEG, AMAÑ DINDAN …
BRETON CELTIC LANGUAGE / ENGLISH / FRENCH, BELOW …
LANGUE CELTE BRETONNE / ANGLAIS / FRANCAIS, CI – DESSOUS …
88888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888
TROIDIGEZH / BREZHONEG : ALAN MORVAN C .
/|\ ALAN . Gutuater-Fili – Telennour Predenat – Mac ‘ htiern War  » G/KOSKORIAD VREIZH – GWERIN AN NAERWENN  » [ Koskoriad-Lidañ B/Predenat Krennamzerel Lidouez – Kadourezed / Kadourien ] – Kerzour-Oberour-Kerzaozour – Gwerzour – Daneveller – Daelvaour – GUTUATER WAR AR GALLOUDEG – Kelenner [ Brezhoneg -Kerz -Gwerziñ – Klezeiataerezh Predenek Ar Grennamzer …]
TRANSLATED INTO BRETON CELTIC LANGUAGE BY ALAN MORVAN C .
/|\ ALAN . Druid-Bard – Breton Celtic Harp Player – « Mac ‘ htiern » [  » Clan Chief  » ] Of The Pagan Medieval and Ritual Breton Celtic Clan [ Warrioresses / Warriors ]  » KOSKORIAD VREIZH – GWERIN AN NAERWENN  » – Musician-Composer-Author- Singer-Writer- Lecturer- DOCTOR OF CELTIC – Teacher [ Breton Celtic Language-Music-Singing-Medieval Breton Celtic Fencing…]
TRADUCTION EN CELTE LANGUE BRETONNE : ALAN MORVAN C .
/|\ ALAN . Druide-Barde – Harpeur ( Sonnant Harpe Celte Bretonne ) – Mac ‘ htiern [ « Chef de Clan » ] du Clan Celte Breton Médiéval Initiatique Paganisant [ Guerrières / Guerriers ]  » KOSKORIAD VREIZH – GWERIN AN NAERWENN  » – Musicien – Auteur – Compositeur – Chanteur – Ecrivain – Conférencier – DOCTEUR DE CELTIQUE – Enseignant [ Langue Celte Bretonne – Musique – Chant – Escrime Celte Bretonne Médiévale…]
88888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888
[  » Deut eo Anat Ar Vrizhsae War – Wel Ba Breizh A – Ouenn, Bet Graet Anezhi Penndouar ar Stuarded, Koskoriad Konanel Bro – Skos, a Vez He Ziegezhiad Diwar Alan FitzFlaad, Bet Eil / Ad – Henaour Dol, Ba Breizh – Arvorig . Bez ‘ Emañ – Eñ Lodenn eus ar Vretoned Bet Tutaet gant Herri Ar C ‘hentañ Eus A Vro – Saoz, ‘raok na vije paket Kador – Veur Bro – Saoz Gantañ, 1135 Bet . Douareier Ba Bro – Saoz ‘ Voe Deroet Dezhañ, Da C ‘ haredon, Tra – Penn D ‘ E Daol – Skoaz Bet A-Ziagent , hag E Voe – Eñ O Tont Da Vezañ Penndalc ‘ hour ‘barzh 10 Gloedigelezh, Diwar an  » Domesday Book  » . Hag E Vab, Jordan E Anv, Ha Kaout Danvez Diwar – Lerc ‘ h Ar Glad Ledawat , Eil / AD – Henaour Dol . Evit E Vab All , Walter E Anv – Eñ , Eil / Ad – Henaour Bro – Skos A – Ziwar – Lerc ‘ h, Emañ Henañvelezh Tiad Stuart Dezhañ . Hendadoù Breizhat
‘ Zo D ‘ar Skosiz Evit Darn . E Mare An Henamzer, Edo Meur a Veuriad Breizhat Oc ‘ h Ober O Annez – I En Hanternoz Da Vagoar (H)Adrian, Eleze , War Dachennad Vro – Skos A – Vremañ . Bez ‘ Emañ Ar
C ‘ hoskoriadoù Wallace [ Da Zave :  » Kalon Gadarn  » ], Baird, Galbraith, Leask ha Mowat Diwar Ar Meuriadoù Breizhat – Se, Hag a Veze O Wiskañ Er Mare – Mañ An Henvrizhsae Hir Diles .  » ]
 » NEB EN DEUS DIVSKOUARN RA GLEVO …..  » © /|\ ALAN – MORVAN C .
88888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888
[  » The kilt has naturally emerged in Brittany, the homeland of the Stuarts, the royal clan of Scotland, whose family descends from FitzFlaad Alain, seneschal of Dol of Brittany, in Armorican Brittany. It is part of the Bretons recruited by Henry I of England before his accession to the throne of England in 1135. He is rewarded for his past support for lands in England, and became a chief taking in ten counties, according to the Domesday Book. His son Jordan, inherits [ From ] The Breton Heritage , Seneschal of Dol of Brittany. His other son Walter, hereditary seneschal of Scotland, is the House of Stuart Primary [ First – Primo ] Genitor [ Parent ]. In Part , Scots have Breton Ancestors . In ancient times, the Breton tribes were living north of Hadrian’s Wall, on the territory of present Scotland. Clans Wallace [ Refer To :  » Brave Heart  » ], Baird, Galbraith, Leask and Mowat descend from these Breton tribes, who wore the Authentic Ancient Long Kilt at the time… » ]
 » A WORD TO THE WISE IS ENOUGH …..  »

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

[  » Le kilt a fait naturellement son apparition en Bretagne, terre d’origine des Stuarts, clan royal d’Écosse, dont la famille descend d’Alain FitzFlaad, sénéchal de Dol de Bretagne, en Bretagne Armoricaine. Il fait partie des Bretons recrutés par Henri Ier d’Angleterre avant son accession au trône d’Angleterre en 1135. Il est récompensé pour son soutien passé par des terres en Angleterre, et devient un tenant en chef dans dix comtés, d’après le Domesday Book. Son fils Jordan, hérite du patrimoine breton, le sénéchal de Dol de Bretagne. Son autre fils Walter, sénéchal héréditaire d’Écosse, est le primogéniteur de la Maison Stuart.
Les Écossais ont en partie pour ancêtres des Bretons. Dans l’Antiquité, des tribus bretonnes vivaient au nord du Mur d’Hadrien, sur le territoire de l’actuelle Écosse. Les Clans Wallace [  » Cf.  » Brave Heart  » ], Baird, Galbraith, Leask et Mowat descendent de ces tribus bretonnes, qui portaient le Long Kilt Ancien Authentique à cette époque.
 » ]
 » QUE CELA SOIT ENTENDU PAR QUI POSSEDE OREILLES ….  »
/ | \ ALAN .MORVAN
Druide-Barde – Harpeur ( Sonnant Harpe Celte Bretonne ) –
Mac ‘ htiern [ « Chef de Clan » ] du Clan Celte Breton Médiéval Initiatique Paganisant [ Guerrières / Guerriers ]  » KOSKORIAD VREIZH – GWERIN AN NAERWENN  » – Musicien – Auteur – Compositeur – Chanteur – Ecrivain – Conférencier – DOCTEUR DE CELTIQUE – Enseignant [ Langue Celte Bretonne – Musique – Chant – Escrime Celte Bretonne Médiévale…]

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@