La balade tranquille de Monsanto

CMQ 2016.04/391
Le Conseil d’Etat des D’A-Côtés vient d’annuler aujourd’hui l’interdiction du maïs transgénique MON810 que le Ministre de l’Agriculture Séphane Le Foll avait fait interdire deux ans plus tôt (14 mars 2014).
Cette interdiction était motivée par les risques sur l’environnement que représentait la culture du maïs transgénique. L’arrêté interdisait la commercialisation, l’utilisation et la culture de cette variété sensée résister aux insectes ravageurs. Pour rappel, la Commission européenne avait autorisée sa mise sur le marché le 22 avil 1998.
De la suite dans les idées
Une nouvelle fois, le Conseil d’Etat est à l’origine de cette défaite. Même si cela est d’une importance capitale concernant la démocratie, nous ne nous attarderons pas sur cette institution française constituée de personnes non-élus et sur ce pouvoir qu’elle a d’interférer dans les décisions d’Etat comme sur le circuit légal de validation des textes de loi adoptés par l’Assemblée nationale.
Il n’empêche: pour la troisième fois, le Conseil d’Etat annule des décisions concenant Monsanto! Cette décision constitue un recul de la démocratie, une défaite pour l’environnement et notre santé et une nouvelle victoire des lobbies!

Les arguments invoqués
Attendu que l’Autorité européenne de Sécurité des aliments avait émis que si risques il y avaient, ces derniers pouvaient être maîtrisés; ces risques si peu importants que la “dite” Autorité avait admis certains risques de développement d’ une résistance chez les insectes et d’ atteinte à certaines espèces de lépidoptères (Papillons),
Attendu que les quatre études du Ministère de l’Agriculture n’apportent aucune preuve concernant la dangerosité pour l’environnement (« risque important mettant en péril de façon manifeste la santé humaine, la santé animale ou l’environnement ») , le maïs transgénique n’apparaît pas plus néfaste que le maïs traditionnel,

Qu’importe le principe de précaution!
Force est de constater que Conseil d’Etat, Commission européenne (vous noterez au passage que leur membres ne sont pas non plus élus) et Monsanto sont sur la même entente, ils ont pouvoir sur le gouvernement français, donc sur le peuple.
Rien ne prouvant que le MON810 est nuisible, il a droit d’être exploité et nous aurons l’obligation de le consommer!
Pour rappel, nous consommons déjà, à notre insu des produits transgéniques! Vous aurez beau vous fier aux étiquetages, lesquels sont supposés avoir obligation à mentionner en % la teneur en produits issus de la culture transgénique, combien d’entre nous ignore que cette obligation ne vaut que pour une teneur supérieure à 5%?
Il est notoire que les lobbies n’ont que faire des conséquences sur l’environnement comme sur notre santé, seuls comptent leurs bénéfices. Ils n’ont aucune vision à long terme, se fichent éperdument de la santé de la Terre sur laquelle ils vivent (qu’importe la nôtre dès lors que nous les enrichissons en consommant leurs produits). Et si un jour il est démontré que nous finissions par en tomber malade, pourra en profiter le lobby pharmaceutique.

Monsanto peut-il se tromper?
Faut-il rappeler l’expérience Coton Bt Monsanto en Inde?
Depuis 2002, l’Inde recourt aux cultures OGM. Elles recouvrent 90% des surfaces cotonnières.
En mars 2010, Monsanto avait reconnu (c’est une première) que son coton génétiquement modifié était inéfficace, les insectes ayant développés des résistances inattendues. Plus grave, son introduction a même permis à d’autres ravageurs qui étaient inconnus en Inde, de se développer.
Avec la promesse de tripler les rendements et de réduire les coûts, nombreux sont les petits exploitants qui empruntèrent sous l’assurance d’un retour sur investissement rapide. Résultats dramatiques: les rendements n’ont pas triplés, ils furent même en deçà des rendements que produisaient l’agriculture traditionnelle. Non seulement les semences OGM coûtent cent fois plus cher que les graines classiques, les agriculteurs sont obligés de multiplier les épandages d’insecticides, jusqu’à treize fois plus qu’auparavant: un coût supplémentaire, quant aux conséquences sur les sols…
Reconnaissant l’inéfficacité du Coton Bt, Monsanto s’est contenté d’annoncer l’arrivée d’un Coton OGM de 2ème génération, plus efficace…
Qu’importe si en une dizaine d’années ce sont près de 200.000 paysans indiens qui se sont suicidés, qu’importe les conséquences sur la biodiversité, sur la santé, Monsanto est aujourd’hui si puissant que rien ne semble pouvoir stopper son ascension “maléfique”’.

Pour nous, humains lambda, ils nous restent le combat encore et toujours, . La 4ème Marche Mondiale contre Monsanto & CO aura lieu le 21 Mai 2016, celle-ci ne se limite pas à une simple mobilisation mais à un événement citoyen et militant. Un collectif international de personnalités,scientifiques, juristes et d’ ONG lance un tribunal international pour juger la multinationale accusée “ d’écocide “. La Terre ne compte pas pour les “Marchands du Temple”, le profit est leur seul moteur, l’argent leur seul désir, la possession leur seul avenir. Mais nous, Citoyens du monde voulons mettre fin à cette impunité et faire reconnaître à l’ international les crimes massifs commis par le trust américain Monsanto en traînant devant les tribunaux les responsables pour enfin les mettre face à leurs responsabilités.

Le Monde, 15 avril 2016

L’histoire de Monsanto

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s