CANCER GENETIQUE EN BREIZH

CANCER GENETIQUE EN BREIZH: VIGILANCE OBLIGATOIRE!

A l’occasion de la journée de prévention et de dépistage des cancers de la peaux, les médias nous rappellent que les Bretons sont sujets plus que d’autres aux cancers de la peau (ex: mélanome) et carcinomes dus au soleil alors que l’on s’attendrait à des taux plus élevés dans le Sud de l’Hexagone.
Question inégalité, pour une fois nos voisins latins ont simplement le teint mat qui les protègent, nos gènes Celtes sont responsables!

Nos gènes Celtes, nous valent également dans le massif armoricain des problèmes récessifs d’articulation des hanches.Les cancers de la peau sont trois fois plus fréquent en Breizh que dans le sud de Bro C’Hall? Etonnant pour ceux qui viennent de l’extérieur, nous savons au pays que si l’ensoleillement y est moins agressif, il n’en est pas moins présent. Une couverture nuageuse n’arrête pas les rayons UV… Autrement dit, on bronze, sans ressentir cette sensation de chaleur qui vous pousse à vous protéger. Cela vaut pour tous.

CancerPeau
La problématique est tout autre pour nous Bretons, notre origine celtique nous ayant transmis les phénotypes 1 & 2, autrement dit: notre phototype est plus clair. La protection est donc de mise, surtout lors de couverture nuageuse et de ce vent qui vous caresse. Nous possédons moins de mélanocytes, et contradictoirement, il faut passer par l’exposition pour les développer et accroître notre défense.
Notre peau étant plus claire, priorité doit être donnée à nos enfants, plus jeunes, leur peau est plus fragile, donc, vigilance dès lors que l’exposition est prolongée. Il a été prouvé que certains ont succombé dès 30-35 ans, hommes et femmes, des suite d’un mélanome.
Que cette parenthèse médicale ne fasse aucune ombre au « cancer généralisé » qui s’est implanté en Breizh depuis si longtemps. Celui-ci peut paraître inoffensif, peu mortel, il s’en prend aux êtres humains mais aussi à notre Terre, à notre environnement. Point n’est besoin de le nommer, mais une chose est sûre: celui-ci ,n’est pas génétique, son éradication définitive ne passe que par une mobilisation de tous les bretons pour le bouter hors de nos frontières.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s