Prendre son destin en main!

La Bretagne mérite bien plus que le sort qui est le sien depuis bien longtemps. Et aujourd’hui plus qu’hier, il est grand temps que nous, Bretons, prenions notre destin en main!

Les marées se succèdent, et chaque jour qui passe, notre Bretagne perd de ses valeurs et sa population de son identité. La période de crise pandémique que nous traversons est le dernier exemple témoignant que notre dépendance perpétuelle de mesures prises par Paris ne convient pas à nos réels intérêts; exemples:

  1. Décider un confinement généralisé à tout un territoire alors que la majeure partie de celui-ci est relativement épargné par la propagation du Covid-19: décision digne d’un esprit jacobin dont la pensée unique cultive le mythe qu’en France, il n’existe qu’un peuple, aux mêmes habitudes, et qu’il n’existe de « particularités territoriales » que dans les discours.

  2. Décider de contrôler les déplacements sans disposer des moyens pour empêcher qu’ils se produisent: depuis la décision du confinement du 16 mars, la Bretagne compte 750.000 habitants de plus!!!

  3. Refuser toute initiative bretonne par principe; exemple de l’usine de Plaintel (Côtes d’Armor), fermée suite au retrait des commandes d’Etat. Pourquoi l’Etat français a t’il décide du 10 mai prochain comme date pour confirmer son engagement à reprendre ses commandes annuelles auprès des repreneurs de l’usine – un « oui » suffirait pour que dans les six mois la production de masques puisse commencer – alors qu’il n’a pas tergiversé pour donner son accord à l’implantation en Seine-Saint-Denis d’une usine chinoise? Etrange décision par ailleurs pour des décideurs qui, hier, déclaraient qu’il faudrait à l’avenir éviter de dépendre de pays tiers pour préserver un minimum de souveraineté…

 

Que faut-il donc pour que la majorité de la population bretonne comprenne qu’il n’y a rien attendre de l’Etat français, si tant est qu’elle ait exprimé son souhait d’émancipation, pour décider d’elle-même ce qui est bon pour elle?

Face à ce déni de démocratie patent au Royaume de France et au dilemme qui s’offre aux Bretons, il existe une alternative: depuis novembre 2016, l’association Kelc’h An Dael (KAD) entreprit de réveiller une Institution séculaire, qui représentait le Peuple breton: le Parlement général ou Dael Breizh.

Tous les trois ans, l’opportunité est offerte aux bretons de choisir leurs parlementaires, lesquels ont pour mission de construire la Bretagne de demain en fonction des doléances exprimées par les électeurs grâce au dispositif de la démocratie participative. Ensemble, électeurs et parlementaires, commencent à construire notre futur, celui de nos enfants.

Si le navire de la démocratie bretonne a commencé sa traversée, il n’est jamais trop tard pour quiconque de prendre la mer avec lui, pour s’exprimer et y apporter sa pierre. Pour cela, il suffit de:

Devenir électeur

Malgré ses faibles moyens (aucune subvention), tous les frais financiers, reposent uniquement sur les dons:

1- Les parlementaires sont bénévoles: le temps consacré, leur déplacement…

2- La seule inscription à l’UNPO (Organisation des Peuples Non-représentés) est d‘un coût annuel de 3000€. Y être représenté permet, entre autres, d’y avoir une tribune à l’ONU;

3- Protection des domaines internet, protection des appellations auprès de l’INPI et de l’UEIPO etc. constituent également un coût…

Si les besoins financiers sont grands, ils restent à notre portée. Il suffit que chacun donne un peu, selon ses moyens.

Aider le Parlement de Bretagne à avancer

C’est permettre aujourd’hui à chacun de contribuer au réveil d’une Bretagne où la Démocratie sera au coeur du processus institutionnel,

C’est cultiver une chance pour nos enfants de connaître un jour une Bretagne dans laquelle leur parole vaudra quelque chose, dans laquelle ils auront une place importante,

C’est affirmer que nul ne peut savoir ce qui est bénéfique pour nous et notre pays sinon nous-mêmes.

Pour aider le Parlement de Bretagne à dessiner la société bretonne de demain que vous escomptez, vous pouvez:

1 – Adresser vos dons par chèque ou par virement bancaire

LOGO-kadkad

2 – Faire un don par Paypal

btn_donateCC_LG

  • par un virement ponctuel sécurisé
  • Si comme nous, vous avez conscience de « l’effort de guerre » nécessaire pour cette entreprise, vous pouvez souscrire à des dons réguliers en demandant le RIB auprès de l’association Kelc4h An Dael (association de type loi 1901) responsable de la logistique du Parlement.

 

« Unanet Evit Breizh » (Unis Pour la Bretagne), une devise qui parle d’elle-même…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s