Bloavezh Mat 2018!

Communiqué n°435, 1er janvier 2018

Ambasad Vreizh a het deoc’h ur Blavezh Mat evit 2018

Nous entamons ce jour une nouvelle année, l’occasion donc pour notre organisation, de vous présenter nos meilleurs voeux 2018 et qu’elle vous apporte Santé, Bonheur et Prospérité.

L’année précédente fut riche, peut-être même un tournant pour beaucoup de monde:

  • Les britanniques choisirent de quitter l’Union Européenne (U.E) ; n’ayant jamais eu les deux pieds dans cette union étatique, tous n’ont pas voté dans le même sens, notamment les écossais qui manquèrent de peu leur référendum pour l’indépendance puis exprimaient leur volonté de rester dans l’U.E. Le Brexit avéré, les deux Irlande s’éloignent…
  • Les présidentielles de France furent une mini-révolution, puisque mettant à terre les partis politiques traditionnels, mais le système centraliste reste inchangé. Nous regrettons seulement que la population bretonne ait participé activement à ce changement lors des Législatives qui suivirent ; si donner les moyens législatifs au nouveau Président français se comprend, le plébiscite qu’il emporta est aussi un danger car s’il donne la possibilité de rénover tel qu’il le promit, c’est aussi lui donner les coudées franches pour faire passer des lois qui vont à l’encontre de nos intérêts.
  • Outre-Atlantique est apparu un Président aussi atypique que dangereux…

Pour ces deux derniers cas, c’est la démocratie qui est mise à mal. La légitimité du pouvoir repose sur un système, lequel se défend pourtant d’être démocratique. Difficile de parler de représentativité des peuples dès lors que celle-ci intronise un chef d’Etat grâce au système des Grands Electeurs ou par des élections qui sont prises en otage par des partis politiques et des médias propagandistes…

Malgré tout, quelques lueurs nous ont laissé entendre l’année dernière que nous pouvions gardé Espoir:

  • En Corse, les législatives démontrèrent que la population donnait priorité à ses propres intérêts en donnant sa confiance aux indépendantistes et autonomistes plutôt qu’au nouveau Président français,
  • Par deux fois les Catalans démontrèrent leur volonté d’émancipation ; nous avons pu assister à la triste réponse du régime madrilène et au quasi-silence de l’Union Européenne alors que les Catalans étaient en droit d’attendre une réponse démocratique de la part d’un régime se disant démocratique et d’une organisation prétendant défendre les populations autochtones et minoritaires…

Et notre Bretagne dans tout ça?

Dans ces deux situations, deux points communs: l’identité d’une Nation et l’adhésion populaire.  Si de telles avancées sont possibles en Corse, en Catalogne, pourquoi la Bretagne ne pourrait-elle pas aussi bénéficier de cette force que représente notre identité aussi bien ancrée que chez ses voisins? Il est patent que la débretonisation et la francisation de la population contribue grandement à la marginalisation dont est victime quiconque se prétend indépendantiste, autonomiste ou même régionaliste. Et à l’opposé de nos voisins européens, il n’existe toujours pas d’union, aucune entente entre les différentes organisations politiques bretonnes…

En septembre 2017, la cause bretonne connut le pire: l’annulation de la Breizh Manif, ce rendez-vous annuel en la cité des Ducs de Bretagne fut annulé par l’organisateur historique, faute d’entente et de menaces émanant des extrêmes… Oubliée la Réunification, oubliés les intérêts de Breizh et de ses habitants! Ré zo Ré!

Breizh n’appartient à personne, et certainement pas à un parti politique. Faute d’entente, nos intérêts passent à la trappe avec ceux de nos enfants, et pendant ce temps, Paris poursuit sereinement sa déculturation, son ethnocide…

Rien n’est perdu pour autant! Un breton plie mais ne rompt jamais!

Notre opiniâtreté et notre bon droit nous intime de poursuivre à défendre nos intérêts et à soutenir tout ce qui peut contribuer à ce que la voix de la Breizh soit entendue et respectée.  Aussi nos espoirs reposent-ils sur deux (éléments):

  • Dael Breizh, le Parlement de Bretagne.                                                                      Réveillé en novembre 2016, le Parlement de Bretagne a pu faire ses premiers pas, ô combien difficiles. Tenant séances aux cinq coins de la Bretagne, les parlementaires continuent de penser et construire l’avenir de notre pays avec ses électeurs. Le manque patent de visibilité et les difficultés rencontrées pour que s’exprime la démocratie participative, la charge institutionnelle incombant à cette assemblée toute neuve dans un contexte quelque peu indifférent, n’ont malgré tout pas empêché des avancées et n’ont aucunement entamé la détermination des parlementaires en exercice à poursuivre la construction de la Bretagne de nos enfants.
  • La Grande Charte de Bretagne.   Initié tout récemment par un de ces nombreux bretons pour qui il est incompréhensible de constater que nos partis politiques ne font preuve d’aucune volonté pour s’allier lors des élections, chacun d’eux se contente de miettes, notre représentativité reste quasi-nulle au sein des collectivités …                                                                                                                                        Pourtant, ces partis partagent des idées communes,                                                          Pourtant tous savent, que seule une union fait la force, tous ont pu dire que jamais les bretons n’ont été vaincus dès lors qu’ils étaient unis…                                            Quatorze (14) points communs viennent de leur être proposés ; nous espérons que cette Charte préfigure l’Union Sacrée que notre Breizh attend, et mérite!

 

Pour finir, nous tenons à remercier nos Ambassadrices, Ambassadeurs et Consuls, lesquels continuent de représenter notre Bretagne à l’étranger, continuant à renseigner et à garder le contact avec notre diaspora, cultivant et répandant notre histoire et notre culture dans le respect des valeurs bretonnes, sans aucune compromission avec les considérations propagandistes d’un Etat français colonialiste.

Ambasad Vreizh ne fera d’autre promesse que celle de continuer à appuyer toute initiative destinée à défendre les intérêts de notre Nation et de notre peuple. Nous continuerons d’oeuvrer pour que la population bretonne puisse se réapproprier son identité vraie et qu’elle se mette à penser breton. Nous  avons conscience que longue est la route qui mènera notre population à intégrer que son intérêt passe par son émancipation. Certains diront que nous sommes optimistes, que ce rêve est impossible…

Considérant que « Qui ne rêve plus est déjà mort », nul ne peut se considérer libre s’il ne peut à sa guise décider de ce qui est bon pour lui et ses enfants. Force est de constater que si Breizh dispose de tous les atouts pour que ses habitants y soient heureux, ceux-ci sont détournés depuis bien longtemps et profitent à ceux-là même qui contribuent à notre disparition.

Mais Breizh est éternelle et notre volonté sans faille!

Breizh est Nation souveraine et a droit de prétendre à sa reconnaissance internationale en qualité d’Etat, le peuple breton a droit aux mêmes droits que tout autre peuple de la Terre. Puisse cette nouvelle année accoucher d’une prise de conscience plus grande chez les bretons quant à leur identité, leurs droits et les promesses réalistes que proposent ceux qui défendent une Bretagne libre dans le concert des Nations.

Bloavezh Mat – Bónn anaèy
Happy new year!
Bledhen nowedh da! (cornique)
Bliadhna mhath ur! (gaélique d’Ecosse)
Ath bhliain faoi mhaise! (gaélique d’Irlande)
Blwyddyn newydd dda! (gallois)

Nous vous souhaitons le meilleur pour 2018

Bevet Breizh!

« Kentoc’h mervel eget bezañ saotret »

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s