Présidentielles Dakotés: un choix Cornélien?

Communiqué 2017.04/427

BRO C’HALL / PRESIDENTIELLES 2017

Dimanche prochain, (7 mai 2017), les citoyens français auront à se prononcer pour choisir leur Président pour les cinq années à venir. Bien que s’ agissant des Présidentielles des Dakotés, des conséquences pèseront sur Breizh, quel que soit le président élu, les Bretons perdront. Quelle option reste t-il pour nous Bretons? Existerait-il un vote « utile » qui permettrait a minima de voter pour le « moins pire »?

« Voter utile » est cette ritournelle liée au « voter républicain »que depuis bien longtemps nous entendons pour chaque élection pour faire barrage au parti Front National (FN). Ce front républicain s’est traduit lors des dernières Régionales françaises, par le retrait pur et simple des listes du Parti Socialiste (PS), au point que pour la région Nord, si elle fut remportée par le Parti Républicain (PR), il n’existe aucun représentant de la gauche française au Conseil Régional. Démocratie? Non content de s’arranger avec le parti traditionnel opposé (PS ou PR) afin de barrer la route au FN, les pourvoyeurs du front républicain en arrivent à priver une partie de leur électorat traditionnel à ne plus être représenter du tout. Faute de proportionnelles qui garantirait un esprit démocratique, il leur paraît légitime d’empêcher l’accès au pouvoir d’un parti dont les idées sont adoptées par un électorat grandissant. Les clefs du pouvoir restent en de bonnes mains, les institutions sont bien gardées, la fRance ne risque rien tant que le système fonctionne.

Seulement voilà: la République Française continue de s’enfoncer dans la crise économique, ses chiens de garde ne trouvent aucune issue de sortie probante depuis une trentaine d’années, le mécontentement des citoyens français ne cesse de grandir, et le FN avec. Résultat: les deux partis qui traditionnellement se disputaient les finales électorales (excepté l’avertissement de 2002 ) se retrouvent en 2017 éjectés, le FN se retrouve finaliste pour la course à la Présidence, l’autre option proposée étant pucelle de toute expérience politique, mais qu’ils se rassurent, En Marche (EM) rassemble depuis la gauche jusqu’à la droite, hommes d’expérience et de cadres issus de la société civile.

La logique voudrait que cette fois, la majorité des bretons se mobilisent pour voter « contre » le FN, ce dernier étant déclaré depuis toujours opposé aux intérêts de la Breizh, en témoignent les résultats du premier tour des Présidentielles sur les cinq départements bretons. Mais en face, est opposé un candidat inédit, se déclarant ni de gauche ni de droite même s’il fut Ministre du gouvernement socio-démocrate sortant, candidat qui aurait pu susciter un espoir pour les bretons. Problème: se déclarant anti-système, s’il est anti-système partisan politique et issu de la société civile, il représente en fait ceux qui détiennent les vraies clefs du pouvoir: les banques, les grands acteurs économiques etc. Au lendemain des résultats du 1er tour, le CAC 40 fit pour la première fois un bon de 4%…

Du coup, l’abstention fera t-elle un bond au second tour, au point d’affaiblir la marge relativement tranquille dont dispose le favori EM? Certains n’hésiteront pas à critiquer les abstentionnistes, arguant que cela est faire le jeu du FN, autrement dit, à rejeter la responsabilité d’une victoire de l’extrême droite sur ceux qui ont refusé de choisir. C’est oublier un peu vite, ceux qui accordent leur confiance à ce parti nationaliste et oublier aussi vite ceux qui ont permis aux rangs de ce parti de grossir. L’expérience nous a montré que depuis toujours, les élus français prennent au nom du peuple des décisions sans en avoir reçu mandat. Et quand bien même le peuple est consulté, repensez à la consultation référendaire de 2005 et vous conviendrez que nous allons là où ils veulent nous conduire et non pas là où nous voulons aller!

Entre « Choisir la France » de la haine et son extrémisme fondé sur les échecs des autres et « Ensemble la France » prônant une France ancrée dans un mondialisation  à l’extrême, aucun des deux ne fait preuve d’humanisme ni même ne laisse place à une quelconque réforme du système français. Curieusement, si le premier parle de référendum, le second annonce qu’il gouvernera par ordonnances. L’une déclare vouloir sortir de l’Union Européenne (UE) alors que l’autre est pro-européen, cette UE qui est responsable de bien de nos maux. Mais tous les deux se sont publiquement positionnés à l’encontre des intérêts de Breizh et de ses habitants, les bretons le savent, comment choisir entre la peste et le choléra, la différence étant peut-être une mise à mort plus lente avec le second fléau…

Prendre parti pour l’un ou pour l’autre, ou pour l’un contre l’autre, ne changera en rien aux problèmes bretons. Tous deux sont habités par l’esprit républicain, celui-là même qui nie les identités des peuples autochtones de l’Hexagone, celui-là même qui ne cessera d’éradiquer nos particularités et d’uniformiser au nom de l’Unicité de la République. Cet esprit jacobin est l’ennemi naturel de Breizh, il n’est pas question de nous salir les mains ni de vendre notre âme au diable, l’abstention est notre choix. N’en déplaisent aux uns, votre République est bien gardée car dispose d’Institutions qui empêchent toute réforme suicidaire pour elle et dans la foulée, suivent cette année des Législatives qui vous laissent une chance de donner une orientation aux décisions qui seront prises par le futur gouvernement…

Notre propos ne constitue en rien une consigne de vote, il n’est qu’une réponse à des questions qui nous sont posées ; bien malin est celui qui saurait détenir la vérité et décider de donner des consignes…

« Kentoc’h mervel eget bezañ saotret »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s