Décolonisons nos Régions (colloque)

Colloque: DECOLONISONS NOS REGIONS
Organisateur: REGIONS & PEUPLES SOLIDAIRES

Mercredi 22 mars, Paris IXème (8, rue d’Athènes)
COMPTE-RENDU

Participants
David Grosclaude, journaliste
Richard Werly, quotidien suisse Le Temps
Marius Blenet, radio Lengadoc
Sonia Galtié, porte-parole pour les affaires extérieures d’Esquerra Republica de Catalunya
Jean Tellechea, adjoint au maire d’Urrugne
Lorena Lopez de la Calle, élue au EH (Euskal Herria) Bildu en Alava, vice-présidente de l’ALE
Ana Miranda, eurodéputée (ALE, Alliance Libre Européenne) représentant le BNGa (Galice)
Paul Molac, député                                                                                                                                 François Alfonsi

*****

Introduction par:
Gustave ALIROL, Président de Réguions & Peuples Solidaires
vidéo
Le récent découpage des régions de l’Hexagone a accouché de régions grandes, uniquement par leur superficie.
Une donnée parlante: le budget de l’ensemble de toutes les régions françaises (y compris Ile-de-France) est inférieur au budget de la Catalogne seule et même de la Bavière. Aucune puissance économique pour les régions françaises, aucun pouvoir donc!
Les régions françaises sont soumise aux Métropoles!
Exemple: Lyon. Autant d’élus pour la ville de Lyon que pour l’ensemble des 4 départements de l’ancienne région Auvergne.
Le problème de reconnaissance des spécificités de chaque territoire.
L’ « homéostasie administrative »: tout changer pour ne rien changer en faisant croire que l’on va changer les choses.
Représentativité tenue par le Conseil Constitutionnel: un élu pour x habitants.
La fusion de départements va nécessairement diminuer le nombre d’élus.
Un même nombre d’élus pour chacun des territoires, serait en adéquation avec les spécificités territoriales mais induirait une représentativité différente quant au nombre de citoyens représentés.
Comité des villes et des régions (Union Européenne): créé à la demande de la France, son rôle n’est que consultatif.
Participation des régions à l’U.E: il serait souhaitable que de soient les régions qui votent et non les Etats.
« La France brade les intérêts des territoires »
Les langues en témoignent mais pas que.
Pour un Sénat des région auprès de l’U.E: pour une démocratie territoriale.

*****
Jan LEUMANS, Président du Parlement Flamand
Indéniablement favorable à une indépendance de la Flandre (induisant celle de la Wallonie)
Il est vital que les régions acquièrent un maximum de compétences. Plus elles en ont, plus elles peuvent prétendre à l’indépendance.
Budget de la Flandre: 42Mds d’€, en augmentation chaque année.
« L’indépendance, ce n’est pas moins de solidarité! »
La solidarité envers les voisins est vitales pour la survie des PMI comme pour les consommateurs.
CETA: « c’est le Parlement qui doit traiter et non l’Etat. »
Relations extérieures:
Aucun contact avec des régions françaises, car tout est réglé par Paris.
Exemple: le Ministre de la Justice en Bavière a plus de pouvoirs que le Ministre de la Justice de la Fédération allemande.

*****
Richard Werly, quotidien suisse Le Temps
Bien que ne faisant pas partie de l’U.E, la Suisse a dû signer une centaine d’accords bilatéraux. C’est ce qui attend le Royaume-Uni suite au Brexit.
Référendum suisse en 1992: NON
La question concernait l’entrée de la Suisse dans la zone périphérique de l’U.E; Norvège et Islande ont voté « oui » pour la même question.

*****
Sonia GALTIé, porte-parole pour les Affaires Extérieures d’Esquerra Republica de Catalunya
Petit historique:
Avant 2005: 72 députés indépendantistes (avant: 2 seulement). Que s’est-il passé?
2005 voit l’arrivée d’un nouveau statut d’autonomie pour les régions, statut remplaçant le vieillissant statut de 1972. Le Parlement de Catalognbe adopte le nouveau statut.
Circuit constitutionnel: le texte adopté au Parlement catalan, par pour Madrid, lequel texte revient au Parlement catalan pour une adoption finale (similaire au système français: Ass.nationale – Sénat – Ass. nationale). Mais passant par Madrid, le statut change, mais « la Catalogne est une Nation » est toujours présent dans le texte.
Le Parlement catalan décide alors d’organiser un Réferendum pour que le peuple puisse approuver le statut en l’état, même après avoir été modifié par le con,grès des députés à Madrid.
Résultat: 80% OUI (2,5 millions de votants / participation: +50%).
2010: le Tribunal Constitutionnel de Madrid réinterprète 41 articles du statut, et disparaît la notion « Catalogne est une Nation ». 8 juges viennent de décidre pour plus de 2,5 millions d’âmes: un déni, un affront.
Juillet: 1,5 Millions de catalans dans les rues. La société civile catalane (réseau très dense) se mobilise, les manifestations prennent plus d’ampleur.
2011: le parti populaire arrive en tête à Madrid, sans avoir la majorité absolue. Conséquence: un durcissement avec la catalogne.
2012, 11 sept.: chaîne humaine! 400 km couverts! Est née « la Révolution du sourire »
2013, 11 sept.: 2,5 millions de catalans dans les rues
(le 11 sept. est la fête nationale de la Catalogne, commémoration de la défaite des Catalans en 714).
Arthur Mas annonce que s’il est élu, il organisera un Réferendum. Elu, sa demande auprès de Madrid essuie un « non ». C’est donc une Consultation (non-contraignante) qui se fera.
2014, 9 nov.:
Question: « Voulez-vous que la Catalogne deviennent un Etat et voulez-vous qu’elle adhère à l’Europe? »
2015, 27 sept.: les élections sont remportés par un projet d’union, et non plus par un projet porté par un seul parti. 72 députés sur 135 sont indépendantistes et appuient le projet. La feuille de route: 18 mois pour organiser un Réferendum (ce qui nous amène à sept.2017)
2017, mars: Arthur Mas et deux autres personnes sont condamnés à des amendes (36.000€ chacun) et deux ans d’inélligibilité.

Sonia Galtié soulève que le Parlement catalan tient à avoir un dialogue avec tout le monde: Etat & Régions. Les relations sont des ponts, des chemins nécessaires et incontournables avant de pouvoir parler de suite de reconnaissance.
« On peut exister sans être reconnu! »
Elle rappelle que le Parlement ne prendra aucune décision pour le peuple, i.e, que seul ce dernier décidera ce qu’il adviendra de la Calalogne.
A prirori, le prochain Referendum ne comportera pas une question double, la question de l’adhésion à l’U.E se sera sans doute pas posée. Pour rappel, les écossais avait « intégré » cette question pour le Brexit.
Question de la salle: « en quoi la Catalogne peut être un modèle statégique pour les régions françaises? »
Sonia G.: « Les deux députés de 1972 et leur génération, constituent un noyau dur encore actif et ayant fait des émules.
Sonia G. revient sur cette ritournelle à laquelle les indépendantistes catalans sont souvent interpellés: c’est parce que la Catalogne est riche qu’elle veut se séparer de l’Espagne et donc ne pas être solidaire aux régions moins bien loties! Ce à quoi elle répond que la solidarité s’entend dès lors que l’on est décideur de donner et non pas contraint!

Quelques données:
9% PIB de la Catalogne part à Madrid
Les autoroutes en Espagne sont gratuits, sauf en: Catalogne, Pays Basque et Galice

*****
Lluis LLACH
vidéo

*****
Jordi SOLé
vidéo

*****
Jean TELLECHEA, Adjoint au Maire d’Urrugue
Pays Basque Nord
2017, 1er janvier: une réalité institutionnelle pour le Pays Basque français. Pour la 1ère fois, 158 communes sont regroupées en une seule collectivité.
Un millier de volontaires réfléchissent sur leur société pour les 20 ans à venir.
1992: sortie d’un diagnostic de la société basque. Sont nées des conventions et 57 projets ont été financés (sur des plans quinquénaux) par deux associations de type Loi 1901 missionnées par le gouvernement français.

*****
Lorena LOPEZ DE LA CALLE, Elue E.H (Euskal Herria) Bildu en Alava, vice-rpésidente de l’ALE
Pays Basque Sud
Lorena L. souligne l’importance de la société civile, qui a su se mobiliser pour inciter les partis politiques à se réformer.
2017, 17-18 mars à Biarritz: avait lieu une conférence où la société civile catalane fixa au 8 avril prochain, le désarmement de l’ETA. Ce pas est une condition sine quanon pour que soit abordé le secon volet: l’ndépendance.
2017, 19 mars: 1ère consultation citoyenne réalisée sur 35 villages concernant l’indépendance
Résultats encourageants: le « oui » l’emporta.
Participation: 25% seulement pourrait-on dire. Pour rappel, dans les mêmes conditions, la Catalogne enregistrait 18% de participation.
D’autres consultations vont suivre, chaque fois avec des communes de plue en plus grandes.
Relations extértieures
Pouvoir conventionner directement avec les territoires voisins.
« Pour la Catalogne, c’est trop tard! D’une façon ou d’une autre, elle partira »
Un long chemin reste à parcourir pour le Pays basque…

*****
Ana MIRANDA, euro-députée ALE pour BNGa (Galice)
Situation de la Galice: périphérique (comme Breizh)
Ana M. donne pour exemple le problème de la mobilité dès lors que l’on veut quitter la Galice. Pas de liaisons quotidiennes pour Bruxelles, ce qui l’oblige à partir depuis Porto. Il existe pourtant 3 aéroports en Galice…

*****
Jozep Maria TERRICABRAS, député européen (EFA)
vidéo

*****
Paul MOLAC, député du Morbihan
Paul M. a abordé les difficultés pour un député breton de défendre des lois en faveur des langues régionales comme pour la réunification, dénonçant au passage les députés bretons qui ne se mobilisent pas dès lors que la Bretagne est directement concernée par la discussion ou le vote de texte, de même pour ceux qui votent sciemment à l’encontre du desiderata de leur propre électoral, préférant les consignes de vote partisane.

Ayant dû quitter le colloque avant la fin pour des raisons professionnelles, je vous prie de l’excuser du manque d’informations complémentaires et même de la conclusion qui a pu être faite par David Grosclaude.

Y.V

Page Facebook : Décolonisons les régions
le colloque sur Facebook

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s