Projets Miniers: HALTE!

Communiqué 2017/02/422

HALTE AUX PROJETS MINIERS VOULUS PAR L’ÉTAT FRANÇAIS

Depuis longtemps abandonnées pour des raisons de coûts d’exploitations plus élevés qu’ailleurs, les cours augmentant l’Etat tient à réduire le coût des importations…

► Le sous-sol de la Bretagne est très riche en minerais et en métaux précieux.
Et si on nous consultait avant ?
Votre avis nous intéresse !
Vous qui êtes Citoyen(ne) en Bretagne, acceptez-vous qu’un ministère trop lointain offre à des entreprises internationales notre sous-sol et les forêts et landes de surface ?

Pour rappel:

Breizh est riche en minerais: Tungstène, Molybdène, Plomb, Étain, Cuivre, Zinc, Or et Argent.

Plus de 143.000 hectares de Breizh concernés par ces PER!

Le PER de Loc-Envel concerne 300 kilomètres carrés sur 25 communes du Nord de la Bretagne. La forêt de Koat an Noz est directement impactée par ces prospections et éventuelles exploitations.

D’autres PER concernant les communes de Pleyben, Brasparts et Lopereg!

Aux promoteurs (Variscan Mines & Etat français) qui vous répondraient que les exploitations seraient respectueuses de l’environnement, nous vous laissons juges ; faites un tour en Amazonie, en Guyane ou en Turquie…

La spoliation des richesses de Breizh se poursuit, et bien évidemment, nous ne sommes pas consultés!

Devons-nous rappeler que les Dakotés n’ont aucun droit sur le sol breton?

 

En savoir plus:

NHU Bretagne

Voir aussi:

Collecif VIGIL’OUST vs Merléac

Comme pour la LOI LITTORAL, le gouvernement a pris des mesures afin d’assouplir les mesures actuelles de protection de nos espaces forestiers.

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s