Anne, sacrée Duchesse de Bretagne

10 février 1489, Anne sacrée Duchesse de Bretagne

Le 9 septembre 1488, François II, duc de Bretagne, décède à Couëron (44). Il sera inhumé au Couvent des Carmes, près de sa première épouse mais sa fille Anne lui fera construire un magnifique tombeau pour recevoir sa sépulture définitive; le tombeau sera achevé vers 1507.

Par le 1er traité de Guérande (1365) de Jean IV, la loi successorale était imprécise: elle prévoyait la succession de mâle en mâle dans la famille des MONTFORT en priorité, puis dans celle de PENTHIEVRE.

Côté Montfort: Anne, puis Isabeau / Côté Penthièvre: Nicole de Penthièvre. Cette dernière décèda le 3 janvier 1480, date à laquelle, Louis XI acheta les droits de la famille de Penthièvre pour 50.000 écus et Anne de Beaujeu confirma cette vente en 1485 à la mort de Jean de Brosse, mari de Nicole de Penthièvre.

Il est précisé que si la princesse Anne perd la succession de Bretagne par la naissance d’un frère, elle recevra une dote de 200 000 livres. Mais François II n’a pas d’héritier mâle, ce qui menace de replonger la Bretagne dans une crise dynastique voire de faire passer le duché directement dans le domaine royal.
François II étant en résistance contre les prétentions du roi de France, il décide le 20 février 1486, de faire reconnaître héritière sa fille par les États de Bretagne malgré le traité de Guérande. Cette décision accroit les oppositions au duc dans le Duché, la concurrence des prétendants au mariage avec Anne de Bretagne et mécontente l’entourage du roi de France.
Rappelons que peu avant son décès, la même année, les armées de François II furent défaites à Saint-Aubin-du-Cormier, l’ayant contraint à accepter le traité du Verger dont une clause stipule que François II ne pourra marier ses filles sans le consentement du roi de France.

À sa mort, quelques jours plus tard, s’ouvre une nouvelle période de crise qui mène à une dernière guerre franco-bretonne, le duc, sur son lit de mort, ayant fait promettre à sa fille de ne jamais consentir à l’assujettissement au royaume de France. Avant de mourir, François II nomma le maréchal de Rieux tuteur de sa fille, avec pour mission de la marier. Le roi de France réclame la tutelle d’Anne et d’Isabeau, qui lui est refusée par Jean de Rieux, si bien que Charles VIII entrera officiellement en guerre contre le duché de Bretagne le 7 janvier 1489.

Le 10 février 1489, Anne est couronnée duchesse de Bretagne en la cathédrale de Rennes par l’évêque du diocèse, Michel Guibé.
Pour rétablir son autorité, Anne de Bretagne fera appel à des troupes étrangères : anglaises, espagnoles et allemandes:
Le roi d’Angleterre Henri VII lui enverra 6 000 hommes qui débarqueront à Morlaix, Ferdinand, Roi d’Espagne, lui enverra 2 000 hommes qui débarqueront dans le Sud de la Bretagne, sous la direction du comte de Salinas. Maximilien Ier de Habsbourg (archiduc d’Autriche, roi des Romains de 1486 à 1519, et Empereur germanique de 1493 à 1519) débarquera avec 1 500 hommes à Roscoff et contribue sans doute à la reprise de Tréguier, Lannion et Morlaix.

Un traité sera signé le 22 juillet 1489 à Francfort entre Maximilien et Charles VIII, que la duchesse Anne ratifiera le 3 décembre 1489.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s